Parti Socialiste d'Oullins

Conseil municipal du 28 novembre 2013 Intervention de Joëlle SECHAUD sur le plan de dynamisation du Centre ville – Demande de subvention à l’Etat au titre du 3ème exercice.

0 commentaire Le par

Nous souhaiterions tout d’abord remercier Mme Meauxsone, manager du centre ville,  pour les explications qu’elle nous a fournies lors de la commission générale, notamment sur l’utilisation qui sera faite des 35 000€ alloués par la ville à l’association Oullins centre ville, leur répartition sur les actions de « street marketing », les animations de fin d’année et la communication qui sera déployée sur ces événements. La précision des informations livrées par Mme Meauxsone n’a pas d’égale en ces 6 ans de mandat.

Le dispositif FISAC qui vise à définir et mettre en œuvre un plan de dynamisation du centre ville regroupe différents partenaires dont la Mairie d’Oullins. Les élus d’opposition se sont vu fermer la porte de ce dispositif et parce que la majorité municipale en votre personne, Mr le maire, ne souhaite pas que nous y siégions, nous nous contentons d’observer de l’extérieur. C’est regrettable pour plusieurs raisons : parce qu’exclure l’opposition est un pied de nez que vous faites aux citoyens  électeurs qui ne sont pas représentés dans leur diversité. Procédé pas vraiment démocratique. Parce que les élus de par leur approche ont un éclairage différent dont les actions municipales auraient plus avantage à profiter qu’à le repousser. Les actions de la majorité municipale décidées à huis clos ne sont pas toujours représentatives des besoins de la population, qu’elle soit consommatrice, parent, usager…

Le bilan des actions de fonctionnement de la phase 2 du FISAC dont nous avons tous pris connaissance ne peut guère susciter de critiques : il est suffisamment général pour faire consensus et provoquer l’adhésion sans commentaire autre que le fait qu’il soit général et c’est bien ce traitement trop global du bilan des actions qui rend un peu plus criante la nécessite d’ouverture du FISAC aux élus d’opposition.

Une action de fonctionnement développée dans la 2ème phase mérite cependant que l’on s’y arrête un peu : renforcer la communication commerciale, créer un service à la clientèle.

Une lecture globale de cet énoncé rappelle le cœur de la mission des commerçants, à laquelle nous voulons apporter tout notre soutien. Mais nous avons tous en mémoire les actions de communication menées tout récemment  par les commerçants et à leur tête leur président où l’on a vu des appels au repli sur soi et à la discrimination  gagner les vitrines des commerces oullinois. Ces actions-là n’ont pas leur place dans nos commerces, pas plus que dans nos services publics comme la médiathèque où des pétitions ont été déposées. De même, les stewards de rue n’ont-ils pas pour mission de distribuer des appels à la haine et à servir les intérêts politiques de la majorité municipale, pas plus que le personnel municipal que vous avez chargé, Mr le maire,  de distribuer dans certains quartiers.

Etonnamment, alors que les commerces de proximité plus éloignés du centre ville ne sont pas associés aux actions de dynamisation, limitées au centre ville, seul prétendant reconnu bénéficiaire de l’arrivée du métro, ils l’ont été pour mener campagne contre l’accueil des demandeurs d’asile et c’est ainsi que les commerçants du quartier de l’Oasis par exemple ont été sollicités par l’association des commerçants d’Oullins. Si la cause défendue n’avait pas été aussi scandaleuse, nous aurions pu y voir un premier pas vers une meilleure considération des commerces de quartier. Malheureusement, nous ne pouvons pas cautionner ce type de communication-là pour nos commerces ni considérer que ce genre de propagande diffusée au mois d’octobre et novembre pour stigmatiser des personnes en situation régulière que notre droit français protège soit un service rendu à la clientèle. Nous souhaiterions donc qu’à l’avenir les actions de communication des commerces ne dévient plus de leur mission et que le service à la clientèle, tel qu’il est écrit sur le bilan du FISAC, se teinte  d’humanité et pourquoi pas encourage à la solidarité : la population accueillie a besoin de l’aide des commerçants comme elle a besoin de celle des resto du cœur et de médecins sans frontières.

Ce petit rappel à l’ordre étant fait, nous voterons pour cette délibération.

Soyez le premier à commenter cet article

commentez...

Sur le même thème, lire aussi :

Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste Le Parti socialiste et au-delà toute la gauche et les écologistes qui ont fait bloc au parlement et dans le pays contre le
Le par
Le festival « A nous de voir » est une identité forte de la MJC d’Oullins qui en assure l’organisation et la gestion depuis 1986. Grâce à cet événement, la science
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :