Parti Socialiste d'Oullins

Conseil municipal du 28 novembre 2013 : Intervention de Joëlle SECHAUD sur le budget 2014 – Débat d’Orientations Budgétaires : les rythmes scolaires

0 commentaire Le par

Débattre des orientations budgétaires, c’est préciser le contexte économique, c’est parler du budget de l’Etat, de ses relations financières avec les collectivités locales, mais c’est avant tout repérer les partenaires de la commune et s’attarder sur le budget de la ville avec ses recettes et ses dépenses, qu’elles soient de fonctionnement ou d’investissement.

Parmi les postes de dépenses de la ville, je m’arrêterai plus particulièrement sur celle des rythmes scolaires, sans doute parce que sa mention n’est pas récurrente contrairement à la plupart des autres, mais apparaît pour la première fois, puisque la ville a retardé à 2014 la mise en place de la réforme, surtout aussi parce que le choix des mots que vous consacrez aux rythmes scolaires « impose », « charges »  instille une défiance, un apriori.  Le choix des mots n’est en effet pas anodin : il sont connotés négativement concernant les rythmes scolaires. Contrairement aux dépenses consacrées aux associations que vous savez valoriser par des termes positifs tels que « soutien très supérieur à la moyenne », « effort maintenu » , la dépense relative aux rythmes scolaires est dévalorisée comme vous avez su le faire tout au long de la concertation très segmentée que vous aurez menée avant de mettre en place la réforme, avançant en première ligne la dépense au lieu de relayer l’égalité d’accès à des activités culturelles et sportives et le respect du rythme de l’enfant,  trop souvent subordonné à celui des adultes.

Notre groupe politique est pleinement favorable à cette réforme. D’une part, parce qu’elle a été décidée après une concertation très anticipée rassemblant tous les acteurs concernés, d’autre part parce que l’enfant est enfin mis au cœur d’une réforme scolaire, enfin parce qu’elle ne coûtera pas à la commune ce que vous énoncez. Par honnêteté envers les citoyens, je me dois de démentir vos déclarations dans la presse ou devant vos auditoires divers. Les sommes que la commune va devoir investir seront couvertes pour les 2/3 au moins par l’aide apportée par l’Etat qui a été prolongée en 2014 et par les caisses d’allocations familiales. Aborder la réforme des rythmes scolaires par le seul prisme de la dépense qu’elle va occasionner n’a d’autre but de votre part que d’alimenter les inquiétudes et de brasser la population au lieu de l’apaiser, et vous nous avez  prouvé très récemment votre expertise en la matière, vous nous avez montré combien vous n’hésitiez pas à mettre votre mandat d’élu au service de l’agitation collective. En expert pyromane, vous savez souffler sur les braises des inquiétudes économiques et transformer le feu qui dort en brasier. C’est une conception de la fonction de « serviteur » en tant que 1er magistrat de la ville que nous ne partageons pas. Nous l’assimilons davantage à celle d’un sapeur pompier, sur le terrain pour tranquilliser et prévenir les risques d’incendie. Alors en plus de dire la vérité aux contribuables, auxquels vous voudriez faire croire que la commune va lourdement s’endetter avec 90 000€ en 2014, je voudrais les rassurer.

Une enquête menée par l’association des maires de France nous révèle que la plupart des villes où la réforme des rythmes scolaires a été déjà expérimentée la participation aux ateliers est massive avec un taux de satisfaction de + 85% et que le degré de satisfaction l’est tout autant.

C’est de cette expérimentation positive dont vous devriez être le messager devant les contribuables, les parents, les enseignants, les directeurs d’écoles, les animateurs associatifs…..

Et puisque d’autres communes entrées plus tôt qu’Oullins dans le dispositif nous restituent leur expérience, nous pouvons leur accorder toute notre attention et, ce sera du moins notre message si nous sommes élus, considérer que l’année scolaire 2014/2015 sera expérimentale à Oullins et ne figera pas la mise en place du dispositif qui pourra évoluer, être amélioré pour le bien être des enfants et le confort des adultes. L’évaluation sera nécessaire dans la concertation non pas segmentée mais totale et des réajustements comme différencier la pause méridienne et le temps d’activités périscolaires des maternelles d’avec celui des primaires s’imposera peut-être.

La réforme des rythmes scolaires est une chance pour les communes, elle les incite à construire un projet éducatif territorial ou local. Oullins qui n’en avait pas pourra désormais s’affirmer volontariste en matière scolaire par un travail associant des partenaires. C’est un projet rassembleur, enfants et adultes, parents, enseignants, associations s’y trouvent mêlés et un projet justifie bien que la ville consacre 150€ à chacun de ses enfants. Ce n’est qu’une question de priorité, de choix budgétaire. Tel fut le cas de la dépense engagée pour la vidéosurveillance sur notre commune (10 00€ par caméra X 29 + le fonctionnement du centre situé à la Renaissance), de celle engagée pour la médiathèque d’un montant de 9 millions € dont 5 millions€ par la ville, de celle engagée pour l’embellissement de la grand rue d’un montant de 3 millions€ et je pourrais aligner ainsi des choix successifs pris par votre majorité municipale sortante, qui ont tous impacté fortement le budget communal et exigeront de la nouvelle majorité qu’elle mobilise des emprunts pour assurer leur financement. Il est dommage que les rythmes scolaires et les enfants soient la proie de votre idéologie politique qui refuse une politique plus juste parce qu’elle est menée par un gouvernement de gauche.

Soyez le premier à commenter cet article

commentez...

Sur le même thème, lire aussi :

Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste Le Parti socialiste et au-delà toute la gauche et les écologistes qui ont fait bloc au parlement et dans le pays contre le
Le par
Le festival « A nous de voir » est une identité forte de la MJC d’Oullins qui en assure l’organisation et la gestion depuis 1986. Grâce à cet événement, la science
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :